vendredi 9 février 2018


Voyage au coeur du système éducatif anglais!


Petit article tout particulier aujourd'hui. Au cours de la préparation de mon Master 1 dans les
métiers de l'enseignement, j'ai eu la chance d'être sélectionnée pour partir un mois en stage au
sein d'une école anglaise. Ce fut une expérience des plus enrichissantes et j'y ai découvert un
système complètement différent du notre: plus libre, plus "fun"sans pour autant en être moins
pédagogique. 

Il y aurait énormément à dire sur ce sujet, c'est pourquoi j'ai choisi dans cet article de me
focaliser sur un point qui fait partie intégrante dans leur système et qui, chez nous, est
condamné: le système de récompense!

Cet article n'est pas universel. Toutes les écoles anglaises ne fonctionnent pas de la même façon.
Les récompensent ne sont pas les mêmes, les objectifs non plus. Je vais donc parler
uniquement à travers l'école où je suis allée.



I.                   Féliciter les élèves et valoriser leur travail.
1.      Un dispositif de récompense des élèves

A l’école, des « credits » sont attribués aux élèves de CE1 et de CE2 afin de les récompenser de leur comportement ou de leur travail. En totalisant un certain nombre de "credits" les enfants ont le droit de les échanger contre un objet comme un crayon où un livre par exemple. Cependant, il est également possible de retirer des crédits si l’enseignant juge l’attitude de l’élève inacceptable par exemple. Pour se faire, chaque élève possède sa petite carte accrochée sur le mur de la classe.

Lors du troisième cours de musique par exemple, l’enseignant a fait un bilan avec les élèves de ce qu’ils ont appris depuis le début de la leçon. A chaque bonne réponse donnée par un élève, l’enseignant lui attribut un crédit qu’il doit reporter sur sa carte sous forme de point.

Les récompenses diffèrent selon les classes mais le principe reste le même. En grande section et au CP, elles se présentent sous forme de diamants. Cela permet à l’enseignant de maintenir de l’ordre dans sa classe en évitant d’hausser la voix. Même si c’est un système basé en quelque sorte sur le chantage, on remarque que les enseignants l’utilisent de façon modérée.
 
Panneau affichage général où sont regroupés les "credits cards"

Exemple d'une "credit card": les points noirs sont les "bons points" accordés à l'élève


Des autocollants spéciaux en forme de médaille sont également disponibles à l’accueil : les « head teacher’s award ». Il est très important pour la directrice de l’école de féliciter, à son tour, les élèves qui le méritent et de leur montrer qu’elle n’est pas indifférente à leur travail.

2.      Des félicitations orales & écrites

Il est essentiel pour l’équipe éducative de mettre en avant les bonnes actions des élèves que ce soit dans leur vie personnelle ou scolaire.

Dans la classe, les enseignants félicitent régulièrement les élèves lorsque ces derniers répondent correctement à une question ou font l’effort de participer. Les encouragements peuvent être de la forme suivante : « well done » ; « good girl/good boy » ; «good job » ; «interesting idea »… . Le but est d’amener les élèves à participer, à ne pas avoir peur de se tromper car chaque réponse est intéressante et permet de rebondir dessus pour relancer le débat. Le rôle de l’enseignant ici n’est pas de juger si une réponse est juste ou fausse mais au contraire c’est plutôt d’écouter ce que chacun a à dire pour pouvoir en tirer la meilleure réponse possible.

Cependant, il est tout aussi important de valoriser les actions personnelles des enfants. Pour cela, les classes de l’année 3 à l’année 6 se rassemblent chaque matin dans le grand hall de l’école entre 9h et 9h30 lors de l’assemblée ("The Assembly") qui est présidée par un enseignant ou bien par la directrice de l’école elle-même. Vous n'imaginez pas l'importance de ce rassemblement et la symbolique que les élèves y mettent derrière. Ce n'est pas un troupeau d'enfants face à des adultes, c'est une communauté, fière de représenter les couleurs de leur école, qui fait face à une équipe éducative soudée et complice.
Beaucoup d’élèves pratiquent une activité sportive lors de leur temps libre : football, cyclisme, natation, etc.… 

Prenons un exemple: Lors du week end du 28 février 2015, des élèves de l'école ont participé à un match de football important. Ces derniers ont été promus meilleurs joueurs de football de l’équipe  moins de 9 ans de la ville de Bradford. Les gagnants sont venus à l’école, le lendemain, avec leur médaille et leur habit de sport car chaque événement tel que celui-ci est mis en avant dans l’école : une photo des vainqueurs en tenu à été faite et un certificat leur a été remis à chacun lors de l’assemblée du lendemain matin ainsi que des félicitations. C’est une fierté pour les élèves d’être récompensés par l’équipe éducative et la directrice de l’école pour autre chose que leur travail au sein de l’école. Je trouve que nous n'avons pas assez cet esprit en France de valorisation de l'enfant. Nous restons en surface alors que nous pouvons faire tellement plus!



Remise de certificat pour l’équipe de natation durant "The assembly"

L’assemblée du dernier jour de la semaine appelée « Learning Celebration Assembly » est dédiée à un événement spécial. En effet, chaque vendredi matin, les enseignants (de l’année 3 à l’année 6) choisissent un élève de leur propre classe qui se voit décerner le certificat « learner of the week » afin de le récompenser des efforts fournis tout au long de la semaine dans son travail scolaire. Les gagnants sont appelés un par un et doivent se tenir face aux autres élèves en présentant leur certificat. Dans ce dernier, il est mentionné le nom de l’élève, les raisons de son obtention (cela peut être à cause de son bon comportement en classe ou de progrès faits lors d’un exercice de lecture par exemple), la date ainsi que la signature de l’enseignant. Le certificat peut être accompagné d’une carte avec un mot de l’enseignant afin de féliciter l’élève et de l’encourager à continuer ses efforts. Chaque semaine, un élève différent est nommé par classe.

Le déroulement de l’assemblée peut varier selon l’enseignant qui la présente. Lors du rassemblement du 6 mars 2015, un enseignant a décidé de lancer un défi aux élèves avant la remise des certificats : une compétition entre les filles et les garçons. Deux feuilles ont donc été affichées : une pour les filles et une pour les garçons. Il fut intéressant de voir que seulement deux garçons avaient été récompensés contre six filles alors que la semaine d’après il y avait autant de filles que de garçons.

            C’est un système intéressant qui permet de motiver les élèves à dépasser leurs limites lorsqu’ils sont en classe car ils savent que les efforts qu’ils vont fournir seront reconnus que ce soit lors de l’assemblée ou par l’enseignant. Cela permet également de les responsabiliser en tant que futur adulte et citoyen au sein de la société.

  1. Encourager les élèves dans leurs apprentissages
  1. L’organisation de la classe, source de motivation chez l’élève

Contrairement à la France, les affiches ont une grande importance dans la classe et également dans les apprentissages des élèves.


Le coin mathématiques intitulé "Mathematics Clinic"
Exemple d'une classe de Year 4


            Cela rend la classe unique car chaque affiche est le fruit d’un travail collectif. Cela permet de valoriser le travail de chacun et de voir les évolutions des apprentissages au fur et à mesure de l’année.

           2.      Les encouragements oraux et écrits.

Les consignes (« learning intention ») ne sont pas formulées de la même façon qu’en France. En effet, avant chaque exercice, les élèves doivent noter leur objectif qui commence sous la forme « I can…. » ou bien « I am able to…. ».

Une des politiques principales de l’école est d’encourager et d’éduquer les élèves à devenir de bons citoyens et cela passe par la religion. Lors d’une assemblée, le thème était « les disciples de Jésus ». La directrice de l’école a montré une vidéo aux élèves sur le chemin parcouru par Jésus pour trouver ses compagnons. Le but final était d’inculquer aux élèves la morale suivante : sacrifier un peu de vous-même de temps en temps pour les autres. Les élèves devaient donc relever le défi tout au long de la journée de veiller au bien-être des autres au travers de gestes simples comme par exemple tenir la porte, être gentil, être poli, etc.….

3.      L’organisation et le déroulement des activités
D’un point de vue pédagogique, la façon d’enseigner est très différente de celle en France. Les élèves sont au cœur des apprentissages et il est essentiel qu’ils sachent leurs objectifs quotidiens.

Objectifs mathématiques

Afin d’éviter d’éventuels décrochages de la part des élèves voir même de l’ennui, les enseignants prennent le temps d’informer les élèves de l’utilité de chaque apprentissage. En informatique par exemple, une vidéo sur « les programmes » leur a été montrée qui leur expliquait pourquoi il est utile de savoir faire un programme en informatique, et dans quel métier on peut s’en servir. 

L’apprentissage se fait beaucoup via des jeux ou des chansons (chanson sur les angles : https://www.youtube.com/watch?v=yptZt9hwrzU), surtout en mathématiques. Les enfants apprennent du vocabulaire, des propriétés mathématiques de manière interactive, gestuelle et visuelle. Cela permet de détendre les élèves après une longue activité, de se remémorer une leçon vue auparavant mais également d’instaurer un climat serein au sein de la classe car l’enseignante chante et danse avec les élèves. Cette méthode d’enseignement prend en compte les trois types d’élèves : ceux qui apprennent par l’écoute, ceux qui apprennent de manière visuelle et les kinesthésiques.

L’appel de classe est également prétexte aux apprentissages. Dans une journée, les enseignants font l’appel le matin et en début d’après-midi.
Chaque élève a pour mission d’apprendre un « fact » qui lui a été attribué au début de l’année : cela peut être une multiplication (3x4 = 12) ou un fait de culture générale (il y a 365 jours dans une année). Lors de l’appel du matin, chaque élève doit énoncer son « fact » lorsque vient son tour dans la liste.
Au moment de l’appel de l’après-midi, les élèves récitent les nombres français en fonction de leur place dans la liste d’appel : le premier de la liste va dire « un », le deuxième va dire « deux », etc.…
C’est un bon moyen mnémotechnique pour les élèves car ils ont souvent du mal à retenir les tables de multiplication. Cela permet de les réentendre tous les matins et de s’en imprégner.

Au niveau de l’emploi du temps, les horaires et les exigences ne sont pas les mêmes qu’en France. Il faut savoir qu'en Angleterre, ils sont deux enseignants par classe: l'enseignante principale et une seconde qu'ils nomment l'assistante!

Une première enseignante prend la classe du lundi au mercredi : la matinée (de 9h30 à 12h15) est consacrée à l’anglais tandis que les après-midi (de 13h15 à 15h15) sont consacrés à répéter la pièce de théâtre ou au sport. Une seconde enseignante prend la classe du jeudi au vendredi : la matinée est consacrée aux mathématiques tandis que les après-midi sont également consacrés à la pièce de théâtre.
On remarque donc que le temps consacré pour les maths ou l’anglais est assez long ce qui permet aux enseignantes de prévoir des activités sur le long terme en fonction de thématiques: en mathématiques par exemple, les élèves avaient pour objectif de produire un livre de mathématiques tandis qu’en anglais ( ce qui équivaut à la matière "français" pour nous), le but était d’écrire une histoire selon le même modèle que le livre « the wolves in the wall ».

Il est plus aisé pour les enfants de s’investir pleinement dans une activité car ils ne sont pas pressés par le temps : en France, les élèves ont une heure pour une matière versus 3h en Angleterre. Ca peu paraitre long 3h mais de manière ludique, éducative et surtout fun! Cependant, les enseignants accordent beaucoup d’importance à l’anglais et aux mathématiques et passent peu de temps (par rapport à la France) sur les matières telles que les sciences, l’histoire ou les langues vivantes.

            Pour combler ce manque, l’école a fait venir un scientifique lors d’une assemblée. Ce dernier a montré aux élèves plusieurs expériences scientifiques tout en leur expliquant comment parvenir au résultat. Les enfants ont pu voir comment faire rentrer un œuf dur dans une bouteille et comment le faire ressortir par exemple. Ce fut une grande réussite car l’assemblée était captivée et émerveillée par les démonstrations de l’intervenant. L’objectif principal était d’encourager les élèves à s’intéresser davantage aux sciences ainsi qu’aux mathématiques.

L'intervenant scientifique en plein explication!

4.      Le travail de groupe

Contrairement en France, chaque classe est composée d’un enseignant et d’un assistant. Le travail de groupe est donc omniprésent et  constitue un véritable facteur de motivation pour élèves dans les apprentissages.

A l'école, chaque table constitue un groupe d’élève avec des niveaux différents. Les séances de mathématiques sont composées de deux activités, d’où le fait que la classe soit divisée:

- 5 groupes d’élèves (soit environ 20 élèves de même niveau) vont avec l’enseignante principale

- 2 groupes d’élève (soit environ 8 élèves de niveau plus faible) vont avec l’assistante

L’apprentissage peut également se faire entre les élèves : c’est la méthode du « learning from each other ». Lors d’une activité de mathématiques, l’enseignante a donné une feuille d’exercice à chaque élève avec des réponses à fournir. Cependant, les élèves ne devaient pas remplir eux-mêmes la feuille, ils devaient aller voir un camarade différent pour chaque question afin de compléter la fiche.
C’est un moyen efficace de voir ceux qui ont compris et retenus la leçon et ceux qui ont des difficultés. Cela permet également aux élèves de s’entraider et d’argumenter leur choix auprès de leurs camarades.


Conclusion

Chaque système éducatif est différent. Mais j'ai vraiment adhéré à cette méthode car non seulement les enseignants sont connectés avec leurs élèves mais ils sont tellement atypiques et tellement passionnés que cela se ressent et l'ambiance de l'école s'en ressent. J'ai adoré vivre cette expérience et en faire partie! Même si je dans ma pratique quotidienne j'essaie de m'inspirer de leur méthode il est vrai que c'est parfois compliqué à mettre en place. 

Si vous avez l'occasion, que vous soyez en voyage ou futur enseignant en stage, je vous recommande à 3 000% cette aventure! 

J'espère que cet article vous aura plu, n'hésitez pas à me laisser un commentaire car il est vrai que j'ai mis énormément de cœur à la rédaction de ce dernier et c'est un sujet que j'affectionne particulièrement, alors si j'ai réussi à vous faire découvrir ce système au minimum sans vous emmêler les pinceaux alors je considère que ma mission est réussie ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire